Le savoir-vivre sans affectation

0
Sponsorisé

Dans la rue, entre amis ou au bureau, les règles de politesse varient. Découvrez, grâce à notre article le code du savoir-vivre.

La galanterie en toute circonstance

La galanterie est une infinité de gestes courtois et protecteur à l’égard des femmes. Un homme galant avance la chaise à une femme qui s’assied, l’aide à enfiler et ôter son manteau, ramasse un objet qu’elle aurait laissé tomber, l’aide à porter sa valise, lui ouvre la portière d’une voiture, lui fait des compliments bien tournés, se positionne toujours côté caniveau pour s’assurer de sa sécurité et éviter qu’elle soit éclaboussée…En règle générale, les hommes s’effacent devant les femmes mais n’oubliez pas qu’il existe des exceptions.

  • Dans l’escalier, l’homme précède la femme pour monter comme pour descendre. La raison ? Éviter les coups d’œil indiscrets si elle porte une jupe un peu courte et la retenir au cas où elle ferait un faux pas en descendant !
  • Si vous accédez à un lieu public (restaurant, cinéma etc.), c’est votre compagnon qui entrera en premier pour vous tenir la porte, vous frayer un passage jusqu’à la table ou pour acheter des billets de cinéma.

Avoir du savoir-vivre: Fumer sans indisposer

Dans un lieu public, demandez si la fumée ne gêne pas vos voisins : ne vous ruez pas sur votre paquet dès que vous êtes chez des amis.

  • Première règle : avant de dégainer votre briquet, demandez l’autorisation à votre entourage, surtout vous, messieurs, si vous fumez le cigare ou la pipe.
  • Laissez au cinéma les stars qui soufflent langoureusement au nez de leurs interlocuteurs des volutes de fumée. Ne cherchez pas à les imiter et éteignez votre mégot avec soin…dans un cendrier bien sûr !
  • A table, refrénez vos envies de nicotine au moins jusqu’au fromage, sauf si vous êtes dans un milieu très « tabagique ».

Le savoir-vivre au téléphone

  • Respectez les horaires et la vie privée des autres: S’il n’y a aucun problème à appeler  à toute heure votre ami intime, il n’en est peut-être pas de même pour votre grand-mère, vos voisins ou vos collègues. Évitez donc d’appeler pendant les repas et ne racontez pas votre vie pendant des heures si vous n’êtes pas sûr que votre correspondant soit prêt à vous consacrer du temps nécessaire pour cela ; 
  • Si, au bout de plusieurs sonneries, personnes ne répond, n’insistez pas : soit on ne veut pas répondre, soit le téléphone est hors de portée ;
  • La fonction haut-parleur de votre téléphone est à utiliser avec précaution. Vous devez prévenir votre interlocuteur de cet acte et l’informer si vous êtes seul ou en présence d’autres personnes ;
  • Dans une situation de communication formelle, ne parlez pas la bouche pleine, choisissez si possible l’endroit et le moment adéquat pour répondre au téléphone. Sachez que personne dans ce cas n’aime se faire répéter ;
  • Ne parlez pas à plusieurs personnes simultanément.
Sponsorisé

Être un hôte et un invité qui a du savoir-vivre

  • Nous attendons pour nous asseoir que le maître ou la maîtresse de maison donne le signal ;
  • Ne pas parler la bouche pleine et ne pas porter son couteau à la bouche sont toujours des règles d’actualité ;
  • Si c’est un dîner un peu formel, utilisez pour le premier plat les couverts placés à l’extérieur. Sachez aussi reconnaître le verre à eau : pas difficile, c’est le plus grand !
  • N’oubliez pas que c’est toujours agréable pour ceux qui vous ont invité de recevoir un coup de fil ou un petit mot de remerciement ;
  • Pour que la conversation soit captivante et le dîner réussi, assurez-vous que les personnes que vous invitez ont des raisons de sympathiser en tenant compte de leurs affinités et de leurs goûts ;
  • Pour profiter pleinement de vos convives, organisez-vous pour ne pas à avoir à passer toute la soirée enfermée dans la cuisine ;
  • Si le téléphone sonne, répondez rapidement et évitez de passer la soirée suspendue au bout du fil en abandonnant vos invités ;

Pratiquer l’art de l’expression, faire preuve d’humilité

  • Ne confondez pas humour et moquerie. Résistez à l’envie de faire rire aux dépends des absents, même si vous êtes très douée. Aux dépends d’une personne présente, ce n’est pas recommandé non plus…Avoir de l’esprit ne signifie pas vouloir en faire à tout prix ;
  • Soyez inventif, évitez le bavardage insipide et les banalités. Il y a des récits à laisser de côté à table. Par exemple, épargnez aux autres le récit détaillé de votre accouchement, ou de votre de votre dernière prise de bec avec votre belle-mère ;
  • Mettez vos convives à l’aise et efforcez-vous de faire participer tout le monde à la conversation. C’est à vous d’abréger le monologue d’un invité trop bavard et de mettre en valeur une copine trop timide pour le faire elle-même ;
  • Si vous êtes un brillant orateur, ne monopolisez pas toute la conversation et si vous adorez raconter des « histoires drôles », n’oubliez pas que les plus courtes sont toujours les meilleures ;
  • La conversation doit être un dialogue. Ne commencez pas vos phrases par un « moi, je » autoritaire. Évitez d’être catégorique, de parler en formules péremptoires ou cassantes. Si vraiment vous n’êtes pas d’accord, un « je ne suis pas de votre avis » est préférable à « c’est faux », cela permettra que la conversation ne se termine pas en pugilat ;
  • N’hésitez pas à avouer votre ignorance, si un des convives parle de la fusion atomique vous n’êtes pas obligé de quoi il s’agit. Posez des questions cela montre que vous suivez la conversation !
  • Si vous êtes intimidé et craignez de dire des banalités ou des sottises, sachez d’abord écouter. Manifestez votre intérêt pour ce que raconte votre interlocuteur en lui posant quelques questions pour l’inciter à poursuivre.

Entretenir de bonnes relations dans son immeuble

Un peu de tact avec vos voisins et vous éviterez bien des conflits. Pour rester en bonnes termes avec vos voisin, même les plus grincheux, le moins que nous puissions faire est d’avoir un peu d’égard pour eux. Le savoir-vivre en l’occasion consiste à :

  • Prévenir-les quand vous risquez de faire du bruit : prochaine boom de votre fils, séance de bricolage le dimanche matin (pour la perceuse, attendez tout de même 9 ou 10h du matin !
  • Jouer la discrétion quand vous rentrez tard. Évitez de mettre en route vos machines à laver ou la vaisselle à 11heures du soir. Idem pour la musique. Et si vous rentre à 2 heures du matin, ne faites pas des claquettes avec vos talons aiguilles, pendant une heure sur le parquet ;
  • N’oublier pas de saluer les personnes que vous croisez dans votre immeuble. Ça permet, le jour où vous n’arrivez pas à mettre la main sur l’ouvre-boîte, de ne pas hésiter à aller sonner chez votre voisin pour qu’il vous prête le sien. A l’inverse, si vous ne voyez pas pendant deux jours la petite dame qui vit toute seule, pensez à demander de ses nouvelles au gardien.

Le savoir-vivre dans l’ascenseur

  • Quand l’ascenseur arrive plein, laissez d’abord descendre les autres et évitez de bousculer tout le monde pour entrer. S’il existe un risque de surcharge, attendez-en un autre…Vous n’êtes pas, le plus souvent, à cinq minutes près ;
  • Retenez l’ascenseur si vous entendez ou voyez venir une personne qui souhaite monter. Il n’y a rien de plus désagréable que de voir la porte se fermer sous son nez ;
  • Une fois dans l’ascenseur, avant d’appuyer sur le bouton de votre étage, demandez aux autres à quel étage ils s’arrêtent.

Le savoir-vivre dans le métro ou le bus

Aux heures d’affluence, après une journée de travail, on sait qu’il est difficile de rester courtois, quand on est piétiné, bousculé, écrasé. Un petit effort tout de même ; respectez les places réservées et cédez la vôtre aux personnes âgées, aux futures mamans, ou aux jeunes parents encombrés de leur bébé, même si vous êtes une femme. Là encore, laissez d’abord sortir les personnes qui descendent avant de monter. Tenez la porte à la personne qui suit, c’est plus courtois ! Pensez à aider vos voisins, surtout quand ils sont âgés, à hisser leurs bagages.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici