Vivre en harmonie avec les autres: les mesures à adopter

0
vivre en harmonie avec les autres
Sponsorisé

Tout le monde poursuit essentiellement le même but dans la vie: vivre en harmonie avec les autres. Mais rares sont ceux qui savent comment développer des compétences sociales pour y parvenir.  Il est difficile de mener une vie longue et fructueuse lorsqu’une personne ne peut pas coexister harmonieusement avec les autres. Notre succès reste donc déterminé par l’acquisition et le développement des aptitudes interpersonnelles. Dans ce qui suit, il sera question des moyens à mettre en œuvre pour améliorer nos habiletés sociales :

Avoir du feeling, c’est vivre en harmonie avec les autres

Développez des capacités à éprouver de l’empathie et à communiquer : savoir communiquer et identifier les sentiments des autres permet de repérer leurs préoccupations afin d’y répondre de la manière la plus appropriée. Avoir le talent de s’entendre avec votre entourage vous garantit une haute estime.

Posséder l’art d’arbitrage afin de vivre en harmonie avec les autres

Améliorez votre capacité à négocier des solutions : posséder l’art d’arbitrage des différends et le règlement des conflits nous vaut un grand succès.

Se rendre disponible pour les autres

Prenez des initiatives et n’hésitez pas à mettre la main à la pâte. Ne vous abritez pas derrière vous soucis personnels ou professionnels, dégagez du temps pour les autres et agissez dans le bien de tous.      

Choisir le sujet pertinent à débattre

Si vous avez le choix de débattre plusieurs sujets, optez pour ceux qui sont les moins controversés possibles. Certains sujets tels que la religion et la politique peuvent vous attirer des critiques sévères dans certaines circonstances. Il est préférable de parler de films, de la météo ou de tout ce qui ne mène pas toujours à une confrontation. Néanmoins, il faut savoir qu’il est possible de vous lier à des gens avec qui vous êtes en total désaccord sur certains points, tout en ayant une relation harmonieuse. Nos convictions, nos valeurs, nos positions ne sont pas forcément reproduites à l’identique en passant d’une individualité à une autre. 

Privilégier les points communs

Concentrez-vous sur les points communs que vous avez avec d’autres personnes plutôt que sur les différences. La plupart des individus peuvent avoir au moins quelques intérêts corporatistes qu’ils peuvent défendre collectivement.

Sponsorisé

Fuir les vaniteux

Évitez autant que possible les personnes qui se délectent à ressasser les thèmes que les autres n’aiment pas aborder. Que ce soit pour faire bonne figure, pour taquiner en permanence les autres en exhibant leurs faiblesses, ces personnes critiquent avec méchanceté et font preuve d’une arrogance insupportable.   

Savoir écouter pour vivre en harmonie avec les autres

Écoutez les autres quand ils vous parlent. Vous serez être surpris de voir à quel point ils apprécient quelqu’un qui écoute vraiment sans émettre des jugements hâtifs. Pour une écoute active, vous devez :

  1. vous débarrasser de tout ce qui peut vous exposer à « une surdité psychique », tel que faire des suppositions hasardeuses ou éprouver une répulsion gratuite ;
  2. Savoir supporter certaines attitudes de votre interlocuteur (versatilité, passion, obsession) ;
  3. Savoir guetter les éléments pertinents, sans être affecté par les digressions inutiles.

Éviter les actes impulsifs

Comprenez avant d’agir et assurez-vous que l’autre vous comprend. L’efficacité résulte du dosage équilibré de ces deux ingrédients. Pour ce faire, il est impératif de :

  1. Concevoir judicieusement l’idée à véhiculer, après l’avoir dépouillé de toute équivoque ;
  2. S’assurer de l’adéquation des mots et expressions à employer ;
  3. Réguler votre communication par feedback : résumer l’idée qui se dégage des propos de votre interlocuteur (« si j’ai bien compris, vous voulez dire que… »), rebondir sur votre message pour vous faire comprendre (paraphrase, vulgarisation, reformulation, interpellation de type : « est-ce que c’est clair pour vous ? », « je ne sais pas si vous voyez où je veux en venir »…).  

Imposer des limites

Imposez des limites appropriées aux autres. Laissez-les comprendre qu’il existe certains comportements, façons de penser, sujets de conversation et actions que vous ne tolérez pas. C’est à vous de définir les limites et de faire en sorte que les gens les respectent.

Avoir un penchant altruiste

Pensez en termes de « nous » et non de « moi » : user des aptitudes sociales avec intégrité, c’est penser en termes de gagnant/gagnant. Le bénéfice doit être partagé dans le respect de nos convictions et nos valeurs.  

Communiquer sereinement

Avant d’engager une conversation avec votre voisin, collègue, patron ou toute autre personne qui vous a précédemment agacé ou chez qui vous distinguez des défauts, il faut absolument laisser derrière vous toutes les épisodes malencontreux de votre relation. Ces éléments risquent de vous priver d’informations précieuses.

Se montrer compréhensif: condition sine qua non pour vivre en harmonie avec les autres

N’enfermez pas l’autre dans les phrases qu’il a prononcées. Il faut alors admettre que l’outil de communication peut s’avérer parfois imparfait. Il n’y a pas de solution pour y remédier, sinon la conscience, de part et d’autre, de cette difficulté et la volonté de la surmonter.     

Nous ne l’oublions pas, la satisfaction, c’est les autres. Le bonheur, disait Albert jacquard, « c’est de se sentir beau dans le regard des autres ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici