Les ruminations mentales la méthode efficace pour les stopper

Les ruminations mentales: la méthode efficace pour les stopper

© Life of Pix
Sponsorisé

Les ruminations mentales. Qu’est ce que c’est ?

Les ruminations mentales sont des pensées répétitives, stériles et épuisantes qui tournent en boucle dans notre tête et qui empêchent de retrouver des énergies et d’avancer. Les ruminations mentales sont trompeuses, nous croyons réfléchir alors que nous nous contentons de ressasser. Elles nous font croire que nous abordons de front nos soucis alors qu’en réalité nous sommes assiégés dans un univers virtuel où nos regrets s’accentuent, nos craintes nous tourmentent davantage.

Que nous nous reprochons d’avoir commis une erreur dans le passé ou que nous nous inquiétons pour l’avenir, lorsque nous ruminons nous sommes envahis par des pensées pénibles qui interfèrent avec notre quotidien. Notre incapacité de nous libérer de cette expérience nous plonge dans un état dépressif.

Les méfaits des ruminations mentales

Penser trop aux choses n’est pas seulement dérangeant, cela peut nuire gravement à notre bien-être. C’est prouvé, lorsque nous nous attardons sur nos lacunes, nos erreurs et nos problèmes, nous nous empêchons de nous maintenir en bonne santé mentale. Et à mesure que notre santé mentale se dégrade, notre tendance à ruminer augmente, ce qui conduit à un cercle vicieux difficile à rompre.

Des études montrent également que ruminer conduit à une grave détresse émotionnelle, et dégrade notre qualité de vie. Si vous êtes de ceux ou celles qui ressassent sans arrêt des scènes terribles ou qui se projettent obsessionnellement dans le futur, vous savez probablement déjà que vous ne pouvez pas vous endormir facilement. Les études d’ailleurs le confirment: la rumination et l’inquiétude réduisent les heures du sommeil et nuisent à sa qualité.

Comment faire pour échapper aux ruminations mentales:

Pour échapper à cette détresse, nombreux sont ceux qui ont recours à des stratégies d’adaptation malsaines, telles que l’alcoolisme, l’usage des stupéfiants, ce qui ne peut qu’aggraver nos souffrances. Nous proposons pour calmer le flot incessant des pensées toxiques et agaçantes la méthode suivante :

Adoptez une démarche réflexive

Dés que vous avez commencé à réfléchir, demandez-vous si :

  • Vous avez l’impression de progresser vers la résolution du problème
  • Vous pensez que vous êtes capable de vous y repérer
  • Vous êtes satisfaits
  • Vos pensées ne prennent pas le dessus sur le reste

Si vous obtenez des réponses négatives, sachez que vous êtes pris dans un engrenage qu’il faut immédiatement vous efforcez d’enrayer.   

Sponsorisé

Vivez l’instant présent

Appréciez ce qui se passe dans le moment présent. Comment donc s’y connecter pour ne pas passer à côté de sa vie :

  • Donnez-vous à fond lors de la réalisation de vos tâches quotidiennes, donnez du sens à vos actes, à vos paroles. Rendez-vous maître de ce que vous utilisez.
  • Portez votre attention sur le silence entre deux bruits, sur l’espace qui entoure chaque forme, respirez calmement. Prenez le temps d’oxygéner votre corps, de regarder se qui se présente à vos yeux, de goûter des mets auxquels peut être vous ne portez pas attention. Ecoutez votre corps, peut être l’agitation que vous vivez occasionne une raideur de la nuque ou des crampes musculaires. Le mode sensoriel a le pouvoir de vous couper des monologues intérieurs pour vivre l’ici et le maintenant.

L’évidence indiscutable:

Réalisez que vous ne pouvez pas prédire l’avenir. Tout ce que nous avons c’est le présent. Si vous passez le moment présent à vous inquiéter pour l’avenir, vous vous privez maintenant de votre temps. Passer du temps au futur est contre-productif, c’est la recette idéale pour être en proie aux ruminations mentales.

Apprenez à lâcher prise

N’essayez pas de tout contrôler, effacez-vous un peu et donnez libre cours à vos fantaisies. Arrêtez les « si  je couche tard, je raterai le rendez-vous de demain », « vaut mieux effectuer moi-même la tâche que la confier aux autres, comme ça je suis sûr que le travail sera accompli en bonne et due forme », « j’aurais dû ne pas l’insulter lorsqu’il m’a traité de con », « et si le nouveau poste qu’on me propose ne serait pas adapté à mes compétences »…

Le lâcher prise: un état d’esprit

Ne pensez pas à ce qui peut mal se passer, mais à ce qui peut bien se passer. La pensée toxique a ceci de particulier d’évoluer vers une seule direction, celle de la peur. Lorsque vous vous concentrez sur le côté négatif des choses, vous restez paralysé. Visualisez tout ce qui peut arriver et restez optimiste. Le travail à propos duquel vous vous inquiétez peut être fait de toute façon, il se peut que le résultat soit le même, ou meilleur que vous le devinez. Admettant que ce travail soit mal fait, n’oubliez pas qu’en déléguant cette tâche vous avez contribué à augmenter l’autonomie des vos enfants, vos employés, votre ami…qui comprendrons désormais qu’ils sont dignes de votre confiance.

Respirez le contentement de soi

Vous ne pouvez pas avoir des sentiments déplorables et des sentiments satisfaisants en même temps, alors pourquoi ne pas respirer le contentement?

  • Chaque matin et chaque soir, dressez une liste de ce pour quoi vous êtes satisfait.
  • Sachez que vous possédez des qualités capables de rendre les autres secrètement jaloux.
  • Arrêtez de vous fixer des objectifs interminables, trop élevé à votre situation.
  • Ne vous culpabilisez pas, ne vous vous reprochez pas d’être un mauvais élève si vous étudiez 7 heurs par jour, vous allez vous priver de la sérénité.    

1 thought on “Les ruminations mentales: la méthode efficace pour les stopper

  1. Waaw… Très intéressant comme article.. c’était le sujet de mon mémoire pour l’année dernière, j’aurais aimé l’avoir lu avant de me lancer sur le sujet, sûrement il aurait facilité ma tache, mais bon.. bref entrer dans ce cycle vicieux des remunations mentales c’est mener une vie à l’enfer comme le confirment la plupart des chercheurs

Comments are closed.