Cultivons notre singularité

1
Sponsorisé

Si nous sommes nombreux à percevoir ce qui est beau chez les autres, rares sont ceux et celles qui font attention à leur propre charme. Or pour s’épanouir, il est important d’avoir une vision positive de soi.  Certainement, plus facile à dire qu’à faire. Pourtant, il en faut peu pour changer de regard sur nous-mêmes. Pour cultiver notre singularité , il suffit parfois juste d’un costume 3 pièces sur mesure, d’une paire de lunettes d’allure glamour, une coupe qui crée du volume, une jupe adaptée à votre goût…Jouons donc avec notre apparence pour mieux explorer les facettes de notre singularité. Créons notre charme flexible, vivant et affranchit des standards qui nous envahissent de toutes parts.

Notre originalité face aux normes

Les injonctions normatives nous gâchent la vie, on nous dicte comment il fallait exister pour « exister » en étouffant ainsi notre originalité. Ce besoin contemporain de devenir visible pour se mettre au diapason n’est pas sans générer son lot de soucis : certains d’entre nous peuvent se sentir bien dans leur peau, bien dans leur corps, s’aimer au-dessus de toutes choses tout en se sentant des personnes effacées, fade ou ordinaire dans les meilleurs des cas. Ces personnes passent leur temps à envier celles et ceux qui savent se donner du relief.

La singularité n’est pas de défiler avec un nouveau look. Les styles des vêtements, par exemple, qu’on nous présente dans les spectacles de mode doivent être approuvés: ils ont besoin de la validation des autres pour être adoptés, ils sont attachés à la mode, aux tendances du moment. Ces styles simulent l’originalité qui n’est, en réalité, qu’une pseudo-originalité. A l’opposé de cette façon de faire, il existe une possibilité de se distinguer de manière authentique en montrant une facette de nous-mêmes qui représente le mieux ce que nous percevons de notre identité. Cette représentation est forcément dégagée de tout besoin d’approbation des autres.

Sponsorisé

Que faire alors pour affirmer ma singularité ?

  • Il faut savoir qui est la personne qui se cache derrière l’image que nous nous reflétons tous, volontairement ou non, pour sauver notre face, paraître sous un meilleur jour, passer inaperçu, être visible ou simplement pour nous assumer une meilleure intégration sociale. Prenez le temps de vous interroger sur ce que vous voulez montrer de vous.
  • Recherchons l’explication du phénomène « vivre à travers le regard des autres » dans votre passé. Peut être que nous étions assaillis par des incitations à adopter une conduite prudente et à nous soumettre à la volonté des autres pendant notre enfance ? Faites le bilan et jugez vous-mêmes s’il vous est souvent arrivé de cesser de vivre votre vie pour vivre la vie qu’on vous a présentée comme la plus conforme aux normes.
  • Faites une liste de toutes vos qualités et vos défauts, ne vous vous jugez pas, percevez le côté positif de chacun de vos traits physiques et vos traits de caractère. Si des « imperfections » vous gênent, affinez-les avant de vous demander pourquoi vous voulez les corriger. Quoiqu’ils soient, vos choix doivent êtres personnels, faisant fi aux codes en vigueur.
  • Arrêtez de vous persécutez par le regard scrutateur et trait détaillant que vos portez chaque jour à votre corps.
  •     Créez votre style, votre sourire, votre façon de parler, votre beauté à vous, acceptez-vous comme vous êtes, prêtez attention à vos atouts et essayez de les mettre en valeur. Observez-vous dans le miroir avec bienveillance en vous souriant, remarquez donc vos attraits.   

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici