6 secrets pour booster sa confiance en soi

0
La confiance en soi est une attitude dont rêvent toutes les femmes
Sponsorisé

On connait tous des gens qui ont un charisme incroyable, cela se ressent dans leur façon de parler, dans leurs gestuelles et leur aisance sociale dans toutes les situations. Ce pouvoir qu’ils ont d’attirer la sympathie et l’admiration des autres leur vient de leur confiance en eux. Dans ce qui suit, nous allons voir ensemble les 5 clés qui vont vous permettre d’avoir une confiance en soi infaillible. Si vous maitrisez ces 5 piliers votre confiance en vous et votre présence seront boostées. Prêtez-vous au jeu, vous allez vous rendre compte de la puissance de cet outil.

Ce que « la confiance en soi » veut dire

Ce qu’il faut d’abord comprendre c’est que la confiance en soi repose sur l’estime de soi : Pour que nos rêves deviennent une réalité, il faut qu’on soit satisfait des aspects de notre personne, qu’on se considère compétent pour faire face aux défis de la vie et digne de vivre une vie heureuse et épanouie. Vous allez constater qu’une bonne estime de soi vous permettra de transformer vos relations avec les autres.

En effet, la relation que vous avez avec les autres est le reflet de la relation que vous avez avec vous-même. Une bonne estime de soi vous permet de vaincre les croyances limitantes, c’est l’action qui vous garantit une vie harmonieuse avec votre entourage et qui va elle-même renforcer l’estime de soi en retour. C’est un cercle vertueux, valorisant, gage d’obtention des résultats valables, c’est aussi un mécanisme à actionner pour faire avancer les choses pour de bon. Il s’ensuit naturellement que les clés qu’on va vous présenter sont à considérer comme des pratiques, plus vous excellez à les mettre en application plus votre confiance en vous va augmenter et plus vous serez armés pour réussir.

La 1ère clé : la pratique de la vie consciente

Vivre consciemment, c’est accepter de voir la réalité en face et agir en accord avec sa conscience. Être conscient d’un mauvais comportement mais choisir une action inappropriée est une trahison de sa conscience.

Vous pouvez par exemple vous dire «  je sais que je ne mange pas sainement, mais…c’est inscrit dans mes gènes, c’est aussi l’effet du mode de vie qui nous est imposé par la société d’aujourd’hui qui en est la cause … je ferai dorénavant attention à ma santé  » mais au plus profond de vous, vous savez que se passer de la restauration rapide représente un effort que vous n’êtes pas vraiment prêt à faire. Dans ce cas, votre entreprise est candidat à l’échec.

Comment vivre une vie consciente?

Vivre une vie consciente, c’est accepter d’être embarqué dans une quête continue de la voie qui mène à l’épanouissement, cela implique une bonne dose d’inconfort et de remise en question. Vous pouvez, par exemple, décider de rester dans votre bulle et considérer que vous en savez suffisamment sur le monde qui vous entoure, ou réaliser que le monde est en constante évolution et qu’on n’a jamais fini d’en apprendre.

Ce qu’on doit comprendre c’est que notre environnement a un énorme impact sur nous. Il a des conséquences sur notre santé, il est en rapport direct avec nos croyances et nos valeurs. L’économique à une influence sur notre niveau de vie, le politique détermine  nos libertés. Le fait que vous lisez cet article en ce moment même est déjà un bon signe que vous ne vous contentez pas de ce que vous savez déjà, vous entretenez la passion de sonder la profondeur de l’environnement au sein duquel vous vivez, vous avez donc fait le choix de vivre consciemment.

        La 2ème clé : la pratique de l’acceptation de soi

S’accepter, c’est accepter nos pensées, nos besoins, nos désirs et les actions qu’ils impliquent. Cela ne doit pas être compris comme une invitation à sauter sur la première occasion pour les satisfaire, mais plutôt une incitation à admettre qu’il n’y a aucune honte à avoir les pensées que vous avez et les émotions que vous ressentez.

Sponsorisé

Ce qu’il faut absolument éviter

C’est de se laisser diriger par ses pensées. Vous devez vous rendre maître de vos intentions.  Quand on ressent par exemple de la peur, de la douleur ou de la colère envers quelqu’un, on doit avoir tendance à vouloir les matérialiser. Refouler ces émotions ne les fera pas disparaitre. Bien sûr, cette manière de faire pourra les faire taire un certain temps mais elles ressurgissent toujours plus fort ultérieurement.

L’acceptation de soi est la première condition du changement et de l’amélioration. C’est pour cela qu’il faut faire preuve de compassion vers soi même. Plutôt que de vous en vouloir d’être trop timide ou de vous énerver facilement, soyez indulgent envers vous-même comme vous le seriez avec un ami ou un membre de votre famille. Acceptez cette réalité et cherchez à comprendre ce qui a pu vous amener à devenir comme ça. Vous allez vite réaliser que vous avez tous les outils pour changer et que vous avez le pouvoir de le faire.

La 3ème clé : la pratique de la responsabilisation de soi

Pour développer la confiance en soi, il faut réaliser qu’on est le seul responsable de notre bonheur et de notre vie en général. On peut penser que prendre la responsabilité de ses actions est un fardeau, mais en fait c’est une libération. C’est normal de constater que ceux qui pensent que c’est la politique de l’Etat qui est responsable de leurs déboires financiers, que  leur entourage les tirent vers le bas sont généralement malheureux

Si tu es convaincu que votre destin vous échappe, qu’il reste conditionné par des circonstances extérieures, peu ou pas favorables à votre épanouissement, si vous n’optez pas pour un moyen destiné à aplanir ou contourner des difficultés que vous continuez de considérer comme immuables, sachez que vous agissez en faveur de votre infortune.  

Prendre la responsabilité  de son bonheur permet de prendre sa vie en main. On réalise ainsi que le monde que nous façonnons a un impact sur nous,  qu’on est compétent  pour s’adapter et tirer le meilleur de nous-mêmes. Il n’y a rien de mieux pour booster sa confiance en soi que de prendre conscience du fait qu’on est le propre artisan de notre vie et qu’on peut en faire ce que l’on veut si on se donne les ressources nécessaires pour le faire.

La 4ème clé : la pratique de l’affirmation de soi: Une confiance en soi en marche

C’est non seulement accepter ses désirs, ses besoins et ses valeurs, mais aussi chercher à leur donner une réalité. On peut céder à la peur ou à la timidité, éviter la confrontation ou l’inconfort et étouffer nos idées et nos convictions… ou on peut faire le choix d’exprimer ce qu’on a en nous malgré tout. S’affirmer, ce n’est pas essayer d’imposer ses idées et sa vision par la force. Mais plutôt refuser de dissimiler ce qu’on est dans le seul but de faire plaisir, c’est tout simplement être authentique. En fait cela peut paraitre contre intuitif, mais pour être accepté et aimé par son entourage, il ne faut pas se conformer aux opinions et aux intérêts des autres, mais développer les siens.

Il n’y a rien de plus puissant que l’authenticité pour développer des relations saines et solides, bien sur que cela demande du courage. C’est beaucoup plus facile de renoncer à ses désirs et sacrifier ses idées pour être accepté. C’est plus facile de rentrer dans le moule et d’être un énième clone. Pour profiter du confort que procure  la confiance en soi,  vous devez accepter l’inconfort qu’implique l’affirmation de soi.

La 5ème clé : la pratique d’une vie axée sur un but: une confiance en soi consolidée

Vivre sans but, c’est se remettre au hasard, à la chance. Quand on commence à développer son estime de soi, on réalise petit à petit qu’on a de vraies capacités et on commence à se donner les moyens de les concrétiser par nos actions.

On ne cherche plus à prouver quoi que ce soit, mais à atteindre son potentiel. Se donner un but permet d’orienter nos capacités et de canaliser notre énergie pour étudier les sujets qui nous intéressent. Par exemple : commencer à gagner sa vie, développer ses relations sociales et réaliser ses rêves les plus fous. Mais avant cela, il faut commencer par se demander «  qu’est ce que j’essaie de réaliser dans ma vie ? Quelles sont mes priorités ? » Et ensuite vous allez pouvoir commencer à vous fixer des objectifs qui vous permettront à chaque fois de vous en rapprocher un peu plus. A mesure que vous atteindrez ces objectifs, vous prendrez confiance en vos capacités et vous vous rapprocherez petit à petit de la vie que vous rêviez d’avoir quelques années plutôt. Le processus se fait étape par étape.

En pratique:

C’est comme quand vous commencez à conduire une voiture. Au début, vous ne vous croyez jamais capable de pouvoir vous déplacer aisément avec. Et pourtant, plus vous prendrez confiance en vous, d’abord en arrivant à vous déplacez quelques mètres, puis en pouvant augmenter et changer de vitesse à l’aise et plus vous allez vous fixer des objectifs ambitieux. Un jour l’objectif que vous vous êtes fixé était de conduire tout en étant décontracté, vous allez vous rendre compte maintenant que vous en êtes capable. Vous caressez peut-être dans le moment présent le rêve de prédire d’éventuelles pannes mécaniques et électroniques de votre véhicule et ambitionnez, pourquoi pas, pouvoir les réparer tout seul.

Ce qui a été dit sur ce processus reste valable pour l’estime de soi, cela se développe par étapes. En fait, l’estime de soi s’enracine plus dans une pratique  assidue qui mène au succès. On développe le goût de l’effort fourni par doses successives et c’est comme cela qu’on cultive une flamme ardente.

6ème clé : la pratique de l’intégrité personnelle: une confiance en soi assurée

L’intégrité c’est quand notre comportement est en accord avec nos valeurs et nos idéaux. Si nos actions ne sont pas en accord avec nos convictions, on se met petit à petit à se mépriser. Le rejet de soi-même et bien pire que n’importe quel rejet venant des autres.

Vous pouvez dire  «  Cela ne concerne que moi. Personne ne sera au courant ». Au delà du fait que cela implique que vous accordez plus d’importance au jugement des autres au détriment du vôtre, votre estime personnelle en sortira blessés. Certes, dans une société où tout le monde adopte une conduite irréprochable, il devient assez facile de l’être aussi. Si les responsables politiques et les personnalités publiques donnent l’exemple des pratiques louables, on se sent implicitement incité à agir de la même façon. Mais dans un monde tel que celui dans lequel on vit aujourd’hui, où ceux qu’on pensait avoir beaucoup de scrupules ont relégué leur devoir d’exemplarité au second plan, il faut être extrêmement indépendant et automne pour ne pas s’imaginer que la quête de l’intégrité est futile et irréaliste. L’intégrité est plus que jamais une forme d’expression des valeurs qui vous donnera une confiance en vous à toute épreuve.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici